De très bonnes raisons de jouer au tennis

Un sport complet !

Les bienfaits du tennis :

 

  • Un sport formateur
  • Un sport exigeant
  • Les caractéristiques du tennis
     

Le tennis est un sport qui regroupe de nombreuses valeurs :

 

  • Qualités physiques
  • Esprit de groupe pour les entrainements
  • Respect des autres
  • Combativité
  • Gout de l’effort
  • Accepter la défaite et néanmoins travailler pour faire mieux la fois suivante
     

C’est un jeu « circulaire » de par ses règles. Même a 0/6, 0/5, 0/40, le joueur peut encore revenir au centre et avoir de nouveau autant de chance de gagner le match que son adversaire. Pour un sport « linéaire », régi par le temps, cela ne sera pas possible. Ainsi, au foot, à 0/10 à 1 minute de la fin, il ne reste plus aucune chance a l’équipe menée.
 

Chaque point est un mini match. Accompagné de toutes ses émotions. En match comme en entrainement.
 

Le tennis sollicite des filières physiologiques très variées. Et de plus chaque individu pourra répondre à ces sollicitations en fonction de ses aptitudes personnelles. Il est donc toujours possible de remplacer une lacune par une caractéristique personnelle forte.
 

Le tennis sollicite énormément le mental et l’émotionnel du joueur. Les qualités physiques sollicitées, ainsi que les qualités mentales en font un sport très exigeant. Mais en même temps un sport ou toutes les adaptations sont permises. On peut être moins fort que son adversaire au niveau mental, et l’emporter grâce à ses qualités physiques. On peut être moins fort sur le plan physique, et se dépasser sur le plan mental. Il est même possible de gagner moins de points et de jeux que son adversaire, et gagner le match tout de même.
 

Chaque joueur aura donc plusieurs possibilités :

 

  • Utiliser les faiblesses de son adversaire, quelles soient d’ordre technique, tactique, physique, mental ou émotionnel
  • Imposer ses propres forces dans ces mêmes domaines

 

Le tennis peut se pratiquer à tout âge. Etant donné le nombre de ses composants, le pratiquant pourra toujours puiser dans ses ressources préférées, pour s’adapter aux situations rencontrées.

 

 

La sur-sollicitation mentale et physique chez le jeune joueur

 

Le tennis est un sport très structuré en France. Cela constitue un nombre élevé d’avantages. Cette mise en place nous est enviée par de nombreux pays dans le monde. Mais cela peut avoir quelques incidences négatives sur le jeune joueur

 

La pratique est toujours cadrée. L’entraineur exerce une pression, normale, sur le joueur pour le faire progresser. Les entrainements sont le plus souvent intégrés dans un emploi du temps chargé, pour les joueurs comme pour leurs parents. Cela peut, dans certains cas, mettre beaucoup de pression sur le joueur, qui veut faire plaisir a tout son entourage et qui en arrive a s’oublier lui-même, son plaisir de « jouer », et les raisons profondes et personnelles qui le poussent a sa pratique.

La compétition ne fait que renforcer ces problèmes, lorsque cet état de « déplaisir » survient chez le jeune joueur. Car en plus de voir plaisir de jouer un peu perdu, il y a la sentence personnelle et de l’entourage de la défaite. La défaite en tant que match perdu. La défaite en tant que dévalorisation par rapport à un adversaire. Et la défaite en tant que ne pas répondre aux attentes extérieures.

 

Il ne faut pas oublier deux éléments importants :

 

  • Le fait que le jeune joueur a aussi un projet scolaire à mener a bien. Cela est évident mais la gestion d’un planning aussi serré, sans le moindre temps pour lui-même et sans contraintes, n’est pas facile à gérer

     
  • Le fait qu’il est très rare que les différents intervenants (scolaires, tennis, …) soient en coordination pour gérer les différentes activités qui construisent la personnalité de l’individu jeune. Combien de jeunes ont à gérer des remarques désobligeantes, dans quelque domaine que ce soit, par ce l’intervenant n’est au courant que de son domaine et exige l’excellence.

 

Je crois que tout individu est capable de beaucoup. A plus forte raison le jeune. Mais a mon avis il y a deux moteurs essentiels à préserver pour que le jeune s’épanouisse :

 

  • Lui expliquer le chemin
     

                                    - Prise de conscience de sa part

                                    - Appropriation de son projet

                                    - Transformation des moments durs en signe de réussite
 

  • Garder son « réservoir plaisir » rempli :
     

                                    - Une pratique libre de temps en temps

                                    - Une autonomie lorsque cela est possible

                                    - Une décision personnelle lorsque cela est possible

 

Si le jeune se fait plaisir, et a conscience des raisons pour lesquelles il fait ce qu’il fait, quelque soit le domaine, alors il sera en pleine possession de ses moyens.

Confiance, surveillance, communication, écoute devront devenir des maitres mots.


Nos partenaires

Il est très intéressant de suivre les annotations de séances. Cela nous permet de confronter le ressenti de notre enfant à celui de son entraîneur.